Nos Produits

 
 
 

Nos Services

 
 
 

Nos stocks

 

Nous contacter

 

Page d'accueil

 
 
 
Compostage
 
Le procédé de compostage ASC (Aspiration Soufflage Contrôlé)

Définition :  

Procédé de compostage en andains statiques sur caniveaux d’aération forcée en aspiration-soufflage avec régulation par mesure de température.

 

Principe :
Après broyage et homogénéisation, les déchets sont placés en andains trapézoïdaux de 30 x 6 x 3 m sur trois tubes rectangulaires en acier galvanisé à chaud logés dans des réservations prévues lors du coulage de la dalle.

Ces gaines de ventilation sont percées de trous de petit diamètre pour assurer une distribution d’air à haute vitesse.

Elles sont reliées à des ventilateurs de débit relativement peu élevé mais de pression importante pour vaincre les pertes de charge importantes.

Les andains sont couplés deux par deux et fonctionnent suivant un principe d’aspiration – soufflage alterné. A cet effet, chaque andain disposant d’un ventilateur, ceux-ci sont reliés par leur aspiration, imposant donc à un ventilateur de souffler dans un andain en aspirant l’air nécessaire au travers de l’autre andain.

De cette manière, l’air est aspiré dans l’andain le plus frais, susceptible de dégager plus d’odeurs, et soufflé dans un andain plus âgé qui traite l’air comme un biofiltre.

La fermentation dure environ 6 semaines (en fonction des déchets), 3 semaines en aspiration, 3 semaines en soufflage.

La régulation de la ventilation est effectuée par des sondes de température placées dans chaque andain et déclenchant, par comparaison avec des valeurs de références déterminées par l’exploitant, l’oxygénation de la matière.

L’ensemble des éléments du système est relié à un ordinateur qui, à l’aide d’un logiciel spécialement étudié pour cette application, gère le fonctionnement de l’installation et enregistre les valeurs des différents paramètres afin d’assurer la traçabilité des différents déchets compostés et de prouver leur hygiénisation (par le maintien à température élevée pendant 5 semaines (la première semaine étant nécessaire pour atteindre les températures au delà de 65 °C).

Particularités technologiques :
Afin d’assurer une aération homogène de l’ensemble de la matière, l’installation comprend trois gaines de distribution d’air par andain de 6 m de large, reliés, par un collecteur de distribution de diamètre plus important à un ventilateur centrifuge. Chaque gaine comprend une prise de mesure de débit et de pression ainsi qu’un clapet réglable, ce qui permet d’assurer un débit et une pression constante dans la matière à composter.

Les gaines sont en tubes rectangulaires en acier galvanisé à chaud pour résister aux températures atteintes et à la corrosion des acides organiques pour un coût relativement faible.

Un réseau de collecte des lixiviats et condensats est intégré dans l’installation, côté espace technique.

Avantages du procédé :
  • surface nécessaire réduite grâce à la rapidité de la fermentation et au positionnement
            des ventilateurs. (accrochés au mur de protection)
  • Coûts d’exploitation très faibles, notamment par suite de l’absence de retournement.
  • Système global traitant directement les nuisances possibles.
  • Très bonne qualité du compost produit, notamment au niveau hygiénisation.
Dimensionnement :
A titre indicatif, le procédé permet de traiter 10.000 t de déchets verts à l’aide de 6 andains de 30 x 6 x 3 m couplés deux à deux, soit une surface nette de 180 m² au sol.